DE NOUVEAUX ENJEUX SE PRESENTENT DEVANT NOUS

D’une façon générale, la douane a toujours cherché un équilibre entre facilitation et contrôle. Dans le nouveau et émergent paysage du commercial international, cet équilibre a pris une nouvelle forme avec d’une part, l’entrée en vigueur de l’Accord OMC sur la facilitation des échanges (AFE) qui va être mis en œuvre, avec un traitement spécial et différencié pour soutenir les Pays en développement et les Pays moins avancés, et d’autre part les préoccupations mondiales croissantes en matière de sécurité avec l’émergence de mouvements transnationaux, violents, qui attirent de plus en plus l’attention des gouvernements sur l’amélioration de la sécurité de la chaine logistique et de la frontière.

Dans la mouvance actuelle en faveur de la mondialisation, la douane est souvent perçue par les opérateurs économiques et d’autres acteurs comme une administration qui ralentit la libre circulation des marchandises.

Face à cette réalité et aux nouveaux développements à l’échelle du globe, il est indispensable de déployer de nouvelles approches pour assurer un meilleur équilibre entre la facilitation des échanges et le contrôle (qui reste indispensable pour sécuriser la chaîne logistique internationale et lutter contre la criminalité transfrontalière et les autres formes de trafics). Entre autres, nous devons profiter des progrès en matière de TI pour relever efficacement les nouveaux défis de l'économie numérique.

En droite ligne avec cette dernière réalité, l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) a lancé l’année 2016 sous le thème de la Douane Numérique qui a pour pendant l’analyse des données (qui est le thème de cette année 2017) pour rendre plus efficace notre intervention à la frontière. Le modèle de maturité développée par l’OMD permettra de donner des réponses dédiées aux besoins des administrations des douanes. Mon profil et mon expérience me donnent des compétences nécessaires pour conseiller le Secrétaire général et les membres sur ces questions et les six domaines prioritaires identifiés par l'OMD à savoir la facilitation du commerce, le commerce électronique, la sécurité, la coopération douanes-Impôts, les flux financiers illicites (FFI) et la mesure de la performance.

FaLang translation system by Faboba